HISTOIRE

1925 à 1929

La société créée par Paul-Louis Richard pour l'entrainement des pilotes réservistes changent de nom et de vient la Société France-Aviation

FÊTE AÉRIENNE DE L’AÉRONAUTIQUE CLUB DE FRANCE

Vers 18h, le cinématographe de la maison Pathé, Paul Klairval, est tué par l'hélice d'un avion qui le heurta au moment de l’atterrissage.

1/1

Le pilote Louis Bellancourt se tue lors du départ du rallye aérien de l'Aéro-Club d'Auvergne. A 50 mètres du sol, son avion se mit en vrille et tomba au sol.

Le pilote civil Louis Bellemont se tue sur son Spad VII après une chute de 60 mètres. (mêmes crashs??)

COUPE ZENITH

Départ de la 3ème coupe d'aviation Zenith entre Orly et Lyon Bron (385 km sur 2 jours). 7 concurrents sur 10 prennent le départ mais 1 seul arrive à Lyon avec 4 minutes de retard et est disqualifié. Personne ne remporte donc la coupe cette année.

1/1

CONCOURS DE PRÉCISION D'ATTERRISSAGE

1/1

DÉPART CONCOURS NATIONAL D'AVIONS DE TOURISME

2ème concours national de tourisme aérien doté de 215 000 francs et organisé par l'Aéro-Club de France afin de démontrer que l'avion est le meilleur moyen de transport à des fins touristiques. Cette compétition comporte 8 jours pour 2 310 km avec escale à Lyon, Carcassonne, Pau, Poitiers, Nantes, Tours, Douai, Paris Le Bourget. 13 aviateurs ont passés les qualifications mais seulement 10 seront présents au classement final.

Un avion militaire de Villacoublay piloté par l'adjudant Lehrs avec l'adjudant-chef Pierre Jouteux comme passager s'écrase. Jouteux succombent à see blessures.

1er Meeting annuel organisé par l'Union des Pilotes civils de Francs (UPCF) où son convoqués les meilleurs pilotes.

COUPE ZENITH

Départ de la 4ème Coupe d'aviation Zenith entre Orly et Lyon Bron (385 km sur 2 jours, règlement modifié, 55 000 francs de récompense distribués). Farman présente deux appareils : un F.70 (numéroté 2) piloté par Drouhin et le F-AIDJ (4) piloté par Pitot. Au total, 7 concurrents sont engagés : outre les 2 Farman, sont présents un Caudron C.128 piloté par Gauron (1), un Caudron C.92 piloté par Delmotte (3), un Caudron C.109 piloté par Finat (8), un Pander piloté par Lefolcalvez, un Albert (8) piloté par Descamps. La Coupe sera gagnée par Drouhin sur le F.70, le F-AIDJ de Pitot manquant d'essence à une quinzaine de km d'Orly.

Le pilote allemand Hoffmann est tué lors du crash de son avion lors du challenge international.

CONCOURS D'AVIONS ECONOMIQUES

Le concours commence le 10 (présentation des avions et pilotes le 09). Il est organisé par l'Association Française Aérienne (AFA), remporté par Thoret sur Avia BH-11 tchèque F-AHDY, le 2ème étant Descamps sur le même type avion.

La société de Paul-Louis Richard, la Société France-Aviation est racheté par Morane-Saulnier et devient la Compagnie France Aviation

Inauguration de la ligne de chemin de fer reliant Orly à Paris.

1927 - 16 janvier - train.jpg

Le pilote Jean Ridray atterrit dans un champs à côté de l'aéroport suite à un problème technique. Son C.59 capote.

Le pilote Sauzeau s'écrase durant l'atterrissage. Il est blessé.

La Marine française s'installe à Orly avec l'EGAM (Entrepôt Général de l'Aviation Maritime)

1/1

L'avion du pilote Decourt touche des arbres et s'écrase. Il est grièvement blessé.

FÊTE AÉRIENNE DE L'UCF

Record de vitesse sur 100 km établit par Magnard sur un avion Albert (moteur Salmson, 151,821 km/h).

1/1

Record d'altitude pour avions légers de la 3ème catégorie (poids à vide 100 à 350 kilos) établit par M. Albert sur un avion Albert à 5 535 mètres.

Record d'altitude pour avions légers de la 3ème catégorie (poids à vide 100 à 350 kilos) établit par M. Albert sur un avion Albert à 6 200 mètres.

L'avion du pilote Eugène Klein perds une roue. L'avion réussit à atterrir mais capote. Le pilote est blessé.

Le Lieutenant Charles, commandant le détachement d'aviation militaire d'Orly tombe de 100 mètres et se tue avec son Caudron 27 

L'avion du chef-pilote Estradère heurte l'appareil piloté par l'adjudant Perron en plein vol. Ils sont indemnes. 

L'avion du pilote Charles Baudoin s'écrase à Antony après avoir touché une ligne électrique.

Le pilote Guinet et le pilote Riel sont tués lors du crahs de l'eur avion.

FÊTE UPCF

Au cours de la fête aérienne annuelle organisée par l'Union des Pilotes Civils, vers 16h, un monoplan, Morane Saulnier 130, se posa trop court et entra dans les premiers rangs de la foule. Le bilan est d'1 tué, 13 blessés dont 3 grièvement. Le pilote Mingram (un réserviste de la Marine) est à la disposition de la justice militaire. Le meeting a continué car la plupart des spectateurs ne sont rendu compte de rien.

L'avion piloté par l'élève-pilote Leroy part en vrille et s'écrase. Le pilote est grièvement blessé.

Le COUZINET 10, baptisé Arc-en-Ciel s'écrase.

CONCOURS D'AVIONS LÉGERS

Ce concours est organisé par l'AFA avec 14 avions de 3 pays.

- Dimanche 09 septembre est consacré à la présentation des appareils, à la vérification du poids à vide des avions limité à 400 kilos, au contrôle des licences des pilotes, des certificats et laisser-passer des appareils et au tirage au sort de l'ordre de départ.

- Lundi 10 septembre, dès 08h, les participants commencèrent par les épreuves éliminatoires de décollage et de montée.

L’épreuve de décollage consiste à décoller en moins de 250 mètres :  chaque concurrent se voit attribuer un point par 4 m. entre la longueur réelle du décollage et les 250 m maximum autorisés.

L’épreuve de montée consiste à atteindre l’altitude de 1.500 mètres en moins de 30 minutes : 2 points par 20 secondes entre le maximum de 30 minutes et le temps réel de montée.

Les commissaires commenceront l’examen des appareils pour l’attribution des points de qualité :

a) Aménagement pour le transport des passagers: 15 points par place aménagée, en plus de celle du pilote

b) Parachutes : 5 points par place équipée d’un parachute homologué par le S. T. I. Aé. français et utilisable

c) Protection contre l’incendie: 20 points si l’aménagement comporte un dispositif efficace de protection

d) Recouvrement rigide : 15 points

e) Démontage et remontage : 15 points si l’opération — suivie d’un vol de 5 minutes — est effectuée en moins de 30 minutes

f) Démarrage : 10 points pour trois mises en route — dont une à froid — dans le temps maximum de 15 minutes) Double commande : 10 points à tout appareil équipé d’une double commande, avec deux vols de 5 minutes chacun, le pilote occupant successivement les deux places ;

h) Protection contre le capotage : 5 points si l’appareil présente un dispositif efficace de protection

i) Visibilité et confort du poste de pilotage : 5 points pour le confort, la visibilité, la protection contre le bruit.

- Mardi 11 septembre à partir de 8 heures, les commissaires poursuivirent l’examen des appareils pour l’attribution des points de qualité et firent exécuter notamment les essais de mise en route des moteurs, de démontage et de remontage des appareils.

- Mercredi 12 septembre à partir de 8 heures, eut lieu l’épreuve de rendement qui consistait à effectuer huit fois de suite le triangle Orly-Buc-Orly, le tout sans escale . Tout atterrissage intermédiaire éliminant le concurrent de l’épreuve de rendement, mais non du concours

Le classement se fera par application de PxV/C la formule dans laquelle P est a charge utile, V la vitesse moyenne en kilomètres-heure et C la consommation totale en kilos. Le chiffre obtenu donnera le nombre de points.

- Jeudi 13 septembre.  Aucune épreuve ce jour-là, la journée est consacré au repos des pilotes.

- Vendredi 14 septembre.  A partir de 8 heures, départ des concurrents pour l’étape Orly-Nancy (aérodrome d’Essey), soit environ 284 kilomètres. Les concurrents doivent arriver à l’étape avant 16 h. Ceux qui rempliront cette condition recevront 60 points. Il en sera de même pour chaque étape, les jours suivants

- Samedi 15 septembre. Nancy-Essey / Lyon-aérodrome de Bron, 345 kilomètres.

- Dimanche 16 septembre. Lyon-Bron / Marseille-Marignane, 257 kilomètres.

- Lundi 17 septembre. Marseille-Marignane/  Toulouse-Francazals, 313 kilomètres.

- Mardi 18 septembre. Toulouse-Francazals / Bordeaux-Mérignac, 218 kilomètres.

- Mercredi 19 septembre. Bordeaux-Mérignac / Nantes-Le Bêle, 292 kilomètres.

- Jeudi 20 septembre. Nantes-Le Bèle / Le Havre-Bléville.

- Vendredi 21 septembre. Le Havre-Bléville / pour Le Bourget

- Samedi 22 septembre. Réception des concurrents par l’Association Française Aérienne et proclamation des résultats.

Le vainqueur est l'allemand Lusser sur Klemm, le 2ème Fisbach sur l'Albert F-AIVA. [informations tirées du blog passionpourlaviation.fr; plus de détails, voir les 8 pages du site: http://www.passionpourlaviation.fr/2017/06/10/concours-davions-legers-partie-n8-fin/]

Manœuvres aériennes d'entrainement.

Arrivée de l'hélicoptère La Cierva pour rejoindre les établissements Weyman et Lepère qui se proposent de le construire sous licence.

COUPE ZENITH

1/1

1/1

Départ fictif de la 1ère liaison commerciale entre la France et l'Indochine. L'équipage français composé des pilotes Paillard et Le Brix et du mécanicien Jousse. Ils sont arrivé à Orly le 05 février pour se préparer. Ils partent à 12h40 d'Orly pour rejoindre Istres dans leur Bernard 197 GR 'France-Indochine'. Ils arrivent à 16h20. Le départ officiel se fera dans la nuit du 18 au 19 février 1929.

Un monoplan école s'abat à Wissous, à 4 km d'Orly. Le chef pilote Lucien Richard et le contrôleur Labbé sont grièvement blessés. Richard décédera à l'hôpital.

COUPE ZENITH

Cette année, la coupe Zenith est ouverte du 1er mai ua 30 septembre 1929. Elle se court sur un itinéraire de 1 669 kilomètres.

Fête aérienne organisée par l'Union des Pilotes Civils Français.

1/1

Exposition et démonstration des Aéronefs Sanitaires.

1/1

L'avion piloté par le pilote de réserve Hauchemailh s'écrase à 5km d'Orly suite à une perte de vitesse. Le pilote est blessé.

CONCOURS D'AVIONS LÉGERS

1/1

1/1

CHALLENGE INTERNATIONAL D'AVIONS DE TOURISME

Les avions arrivent durant les jours précédents et les avions sont stockés dans les hangars à dirigeable. (épreuve de consommation) organisé par l'Aéro-Club de France. 82 engagés dont 24 allemands, 14 français, 12 italiens, 3 anglais, 2 suisses et 3 tchèques répartis en 12 avions de moins de 308 kilos et 43 autres. Épreuves éliminatoires à Orly avant le Tour de l'Europe. 55 sont partis d'Orly et 18 sont revenus le 15 août.

Un baraquement est détruit par le feu.

1/1

Fête aérienne organisée par l'Union des Pilotes Civils Français.

1/1

Le Morane-Saulnier 191 F-AITT piloté par André Laborie s'encastre sur le toit d'une maison de Saint-Maur au lieu de rester sur le champ d'aviation. Il n 'y a pas eu de blessé.