LES COUPES

Mise à jour : 17/01/21

COUPE DUNLOP : 1931

COUPE DREYFUS : 1936

du Dimanche 23 au 30 AOUT 1931 : COUPE DUNLOP

Tour De France organisée par la société Dunlop pour la première fois. La coupe devait être renouvelée pendant 5 ans mais il n'y aura pas de Coupe Dunlop en 1932 car M. Petavy, son président, estime que 3 épreuves pour les avions privés dans la même année (Challenge International, Tour de France de l'UPCF, Coupe Dunlop) constitue un programme trop chargée. En 1933, elle reprendra mais au Maroc et Algérie.

Les inscriptions sont limitées aux français propriétaires d’avions construits en France. Une exception a été faite en ce qui concerne les moteurs, et on a permis des moteurs étrangers.  Le concours est ouvert aux avions biplaces équipés d’un moteur de 100 Cv maximum, aux avions triplaces équipés d’un moteur de 120 Cv maximum et aux hydravions biplaces équipés d’un moteur de 120 Cv maximum. 

Le principal objectif de la coupe Dunlop était d’encourager la régularité de vol pour des avions de tourisme et le classement des concurrents a été fait en fonction de cet objectif. On a attribué une note à chaque concurrent en fonction de la vitesse de croisière attendue qu’ils fussent capables de maintenir tout au long du Tour selon le type d’avion utilisé.

Cette note représenté par V, est calculé suivant la formule V=0.75 (Vo – 4) dans laquelle Vo représente la vitesse sol Maximum du prototype de la machine (Le premier avion soumis au Service Technique pour approbation) mesurée par le Service Technique en course  à Villacoublay. Comme la Coupe Dunlop est effectuée à une altitude plus élevée que les premiers essais, une réduction de 4 Km/h est autorisé par rapport à la Vitesse maximum réalisée par le prototype, comme représentée par Vo Dans La formule.

On attend du concurrent qu’il maintienne une vitesse moyenne de croisière représentant 75% de   Vo -4 sur chaque étape du Tour. S’il dépasse cette valeur, il reçoit un point de bonus pour chaque Km/h supérieur à celle-ci, Le maximum de points accordés est de 10 par étape. Si d’un autre coté le concurrent ne réussit pas à maintenir cette vitesse de croisière, il est pénalisé d’un point par Km/h en dessous de la vitesse estimée. Une telle réduction de point peut atteindre un maximum de 30 points. Chaque concurrent à 5h30 pour réaliser une étape du Tour : s’il met plus longtemps, il est d’office disqualifié.

On peut ainsi constater qu’une navigation précise et une bonne vitesse de croisière étaient des facteurs essentiels pour permettre aux pilotes d’être bien placés dans le Tour.

Une montée à 2500 M était aussi demandée à chaque concurrent durant une des étapes du Tour. Cette étape particulière était désignée par un des commissaires et un temps additionnel de 10 minutes était accordé pour réaliser la montée. Un échec dans cette tentative entrainait une pénalisation de 30 points.

Une autre pénalisation de 5 points pouvait être donnée pour l’échange de la béquille de queue ou d’une roue endommagée (Par contre un pneu pouvait être remplacé sans pénalité) ; 10 points négatifs aussi pour l’échange d’une hélice sauf si une hélice de rechange était transportée à bord de l’avion ; 20 points négatifs pour l’ouverture du  logement du moteur ou des cylindres, qui ont été scellés avec cordes avant le départ.

LES INSCRITS ET PARTICIPANTS

43 inscriptions mais seulement 26 présents au départ à cause du mauvais temps régnant en cette période.

Potez 36 / numéro 1 (moteur Renault 95cv) : pilote Robert Blanger (pas présent au départ)

Schreck 310 / numéro 2 (moteur Lorraine 120cv) : pilote Lescure (pas présent au départ)

Potez 36 / numéro 3 (moteur Renault 95cv) : pilote Turenne (pas présent au départ)

Potez 36 / numéro 4 (moteur Renault 95cv) : pilote Lotti (pas présent au départ)

Caudron 270 F-A.LK / numéro 5 (moteur Salmson 95) : pilotes Maurice Brévier et D'Ahetze puis Fanet

Potez 36 F-AJUO / numéro 6 (moteur Renault 95) : pilotes Nicolas Cendre et Laporte puis Chauviere

Farman 232 / numéro 7 (moteur Michel 100cv) : pilote Francis Thomas (pas présent au départ)

Morane Moth 60 / numéro 8 : pilote  Nicolesco et Witzig (pas présent au départ)

​Morane Moth 60 F-AJQC?/D? / numéro 9 (moteur Gipsy 85) : pilotes Roque puis Robert Bajac et Mme Bajac

Farman 234 F-ALHV / numéro 10 (moteur Salmson 95) : pilotes Jacques Puget et Lt. Lecarne

Potez 36 F-ALFP / numéro 11 (moteur Salmson 95) : pilotes Jean Blairon et Martinoff

Potez 36 / numéro 12 (moteur Renault 95cv) : pilote Suzanne Perret (pas présent au départ)

numéro 13 : (non attribué)

Morane Moth 60 / numéro 14 : pilote Alfred Auger (pas présent au départ)

Potez 36 F-ALJS / numéro 15 (moteur Salmson 95) : pilotes Jean Claude et Leon

Mauboussin / numéro 16 : pilote Vercruysse (pas présent au départ)

Potez 36 F-AJNI? / numéro 17 (moteur Salmson 95) : pilote Marzin (abandon le 23/08 cause avion endommagé)

Morane Moth 60 / numéro 18 : pilote Henri Lefolcavez (pas présent au départ)

Caudron 193 F-ALLJ / numéro 19 (moteur Renault 95) : pilotes Marcel Palayret et Paquier

Morane Moth 60 / numéro 20 : pilotes Corniglion et Molinier (pas présent au départ)

Potez 36 / numéro 21 : pilote Semirot (pas présent au départ)

Morane Moth 60 F-AJRO / numéro 22 (moteur Gipsy 85) : pilotes André Hermann et Signerin

Guerchais T12 F-AIYL / numéro 23 (moteur Renault 95) : pilotes Henri Massot puis Mmes de Malakoff et de Beauvais

Potez 36 F-ALIT / numéro 24 (moteur Salmson 95) : pilote Dr. Crochet

Farman 231 F-ALCP / numéro 25 (moteur Renault 95) : pilotes De Clermont-Tonnerre et Freton

Morane Moth 60 F-AJUJ / numéro 26 (moteur Gipsy 85) : pilotes Jacques André et De Boigne

Farman 231 F-ALGY / numéro 27 (moteur Renault 95) : pilotes Roger Nouvel et Berlichon

Albert A60 / numéro 28 (moteur Walter Vega 85cv) : pilote Albert (pas présent au départ)

Guillemain JC 10 / numéro 29 (moteur Renault 95cv) : pilote Quatremare (pas présent au départ)

Morane  Moth 60 / numéro 30 (moteur Gipsy 85) : pilotes Meccas et Charneaux et Durin-Baude

Morane Moth 60 / numéro 31 (moteur Gipsy 85) : pilotes Paul-Louis Richard et De Marolles (abandon le 25/08 cause avion endommagé)

Potez 36 F-ALAA / numéro 32 (moteur Renault 95) : pilotes G. Fougère et J. Thomas et Mme Buchet (abandon le 23/08 cause avion endommagé)

Morane Moth 60 F-AJOC / numéro 33 (moteur Gipsy 85) : pilotes Georges Lebeau et Forestier

Morane Moth 60 F-AJOP / numéro 34 (moteur Gipsy 85) : pilotes Roger De Bimard et Geo Ham

Farman 231 F-ALHE / numéro 35 (moteur Renault 95) : pilote Maurice Petit (abandon le 23/08 cause avion endommagé)

Potez 36 F-ALFX / numéro 36 (moteur Renault 95) : pilote M. De Montcler et Globe

Morane Moth 60 / numéro 37 (moteur Gipsy 85cv) : pilote Maryse Hilsz (pas présent au départ)

Morane Moth 60 F-AJQI / numéro 38 (moteur Gipsy 85) : pilotes Hubert De Rouvre et Jean Dary

Farman 234 F-ALLY / numéro 39 (moteur Salmson 95) : pilotes Maurice Arnoux et Gaston Brabant

Farman 230 / numéro 40 (moteur Salmson 40cv) : pilote Barrot (pas présent au départ)

Farman 202 F-ALNE / numéro 41 (moteur Salmson 120) : pilote Letartre et F. Thomas et Quintaa (éliminé le 24/08)

Morane Moth 60 F-AJOM / numéro 42 (moteur Gipsy 85) : pilotes M. De Montigny et Boudineau (et Ridray?)

Abrams-Iris II / numéro 43 (moteur Renault 95cv) : pilote Abrams (pas présent au départ)

Potez 36 F-AJJS / numéro 44 (moteur Renault 95) :  pilotes Raoul Pegulu De Rovin et Francisquet

Potez 36 / numéro 45 (moteur Salmson 95cv) : pilote Lieffroy (pas présent au départ)

LES ACCOMPAGNANTS

Nieuport-Delage NiD-30? Limousine : pilote Vaconsin. Il transporte les commissaires: Commandant Louis Hirschauer (directeur de l’aviation de tourisme au ministère de l’air,) Capitaine de l’Escaille (Directeur de Veritas) et madame Jaffleux-Tissot (secrétaire du Comité de course de l’Aéroclub de France) et Kiriloff.

- Baxter-Hermes : pilote Armella. Il transporte la presse.

- Farman 190 (ministère de l'air): pilote Capitaine Gérardot / passagers M et Mme Riché

LES ETAPES

Dimanche 23 août 1931 : étape Orly-(Aubigny sur Mer)-Montluçon-Vichy

- 09h40 à 10h12 Départ d'Orly de Freton, Nouvel et Petit; 09h44 Arnoux, Palayret et Puget; 09h48 Bajac, Roques et Letartre; 09h52 Meccas, Hermann et André; 09h56 De Bimard, Lebeau et Richard; 10h00 De Rouvre, De Montigny et Martin; 10h04 Blairon, Laporte et Crochet; 10h08 Brébier, Fougère et Claude; 10h12 De Montcler et Pegulu soit 26 avions

- Départ des avions accompagnants, le Farman 190 (pour Dijon puis Lyon) puis du Baxter et du Nieuport (pout Montluçon)

- A la suite du mauvais temps, certains avions s'arrêtent un instant sur le terrain d'Aubigny-sur-Mer pour éviter un orage

- Abandon du pilote Petit (Far.231 F-ALHE) qui abîme son hélice en capotant au décollage d'Aubigny-su-Mer.

- Abandon du pilote Fougère (Pot.36 F-ALAA) qui abîme son hélice en capotant au décollage d'Aubigny-su-Mer.

- Abandon du pilote Marzin (Pot.36 F-AJNI?) qui abîme son train d’atterrissage en faisant un atterrissage forcé à cause du mauvais temps près de Châtel.

- 11h22 Arrivée des concurrents à Montluçon: 11h22 Arnoux, 11h30 Nouvel puis Puget, 11h36 Hermann, 11h46 Letartre, 11h48 Lebeau, 11h53 Meccas puis De Rouvre puis André puis Palayret, 11h59 Bajac, 12h05 Richard, 12h06 De Bimard, 12h12 Claude, 12h14 Crochet, 12h17 Cendre, 12h30 De Rovin, 13h02 Clermont-Tonnerre, 13h42 Montigny, 13h49 De Montcler, 13h.. Massot, 14h21 Brévier, 15h05 Blairon. 

- A Montluçon, remise d'une coupe offerte par l'Aéro-Club de l'Allier au concurrent ayant réalisé la vitesse moyenne Orly-Montluçon en tenant compte du règlement

- 15h10 A Montluçon, départ du premier concurrent, pilote Clermont-Tonnerre (Farm.231 F-ALCP)

- 15h30 à 15h41 Arrivées à Vichy. Le 1er concurrent, pilote Clermont-Tonnerre (Farm.231 F-ALCP) puis Nouvel, Puget, Arnoux.

 

Lundi 24 août 1931 : étape Vichy-Paray Le Monial-Mâcon-Lyon-Nîmes

- Le Capitaine Philippe, qui suit la coupe, endommage son avion au décollage.

- Le pilote Fougère (Pot.36 F-ALAA) continue de suivre les étapes mais hors course.

10h10 Départ du premier concurrent malgré le mauvais temps.

- Le pilote Letartre (Far.202 F-ALNE) déroute à Pierrelatte à cause d'un orage.

- 11h06 à 13h15 Arrivées des concurrents à Lyon

- Départ du Farman 190 de Lyon pour Nîmes pour accueillir les concurrents.

- 16h19 Arrivée à Nîmes du premier concurrent, le pilote Nouvel (Far.231 F-ALGY)

- Elimination du pilote Letartre (Far.202 F-ALNE) qui arrive à Nîmes en retard mais sans passer par l'escale obligatoire de Lyon.

Mardi 25 août 1931 : étape Nîmes-Cannes

- Le pilote Letartre (Far.202 F-ALNE) continue de suivre les étapes mais hors course.

- Abandon du pilote Paul Louis Richard (Moth 60) qui endommage son train d'atterrissage en se posant à Cannes.

Mercredi 26 août 1931 : étape Cannes-Marseille Marignane-Montpellier L'Or-Carcassonne

- 13h54 A Marseille, le pilote Arnoux est le premier concurrent à arriver puis Perret, Clermont-Tonnerre, Freton, Rouvre, Quatremare, Nouvel, Delmotte (avion?), Montigny, Lebeau, Durin-Baude, De Montcler, Bimard, Massot, Bajac, Roques, Palayret, Pérignon (avion?), André, Letartre, Claude, Crochet.

- A Marseille, Louis Roque cède son avion à Louis Bajac et sa femme.

- 14h14 Départ de Marseille du premier concurrent, pilote Arnoux puis Puget, Clermont-Tonnerre.

Jeudi 27 août 1931 : étape Carcassonne-Pau-Biarritz Parme

- 13h A Biarritz arrivent les premiers concurrents

- A Carcassonne, le Nieuport capote au décollage sans faire de blessé mais l'info est démentie.

- A Biarritz, le premier arrivé est à 11h03 Clermont-Tonnerre, 11h17 Letartre, 11h27 Arnoux, 11h30 Nouvel, 11h37 Puget, 11h38 Palayret, 11h41 Massot, 11h46 Durin-Baude, 11h51 Sandre?, 12h05 Bajac, 12h14 Lebeau, 12h15 Montigny, 12h18 Hermann, 12h29 Pegulu, 12h31 De Montcler, 12h36 Cendre, 12h36 Blairon, 12h46 Fougère, 12h50 Claude, 12h56 Delmotte et Roulin (avion?), 12h56 Crochet.

Vendredi 28 août 1931 : étape Biarritz Parme-Rochefort-La Baule Escoublac

- 09h Départ de Biarritz

- 10h22 à 11h40 Arrivées à Rochefort: 10h22 Clermont-Tonnerre, 10h35 Arnoux, 10h35 Puget, 10h38 Nouvel, 10h45 Massot, 10h48 Palayret, 10h59 André, 10h59 Bajac, 11h01 De Rouvre, 11h01 Meccas, 11h04 Hermann, 11h04 De Bimard, 11h02 De Montigny, 11h10 Brévier, 11h11 Lebeau, 11h23 Quintaa, 11h24 De Rovin, 11h29 De Montcler, 11h31 Claude, 11h34 Blairon, 11h37 Cendre, 11h40 Crochet.

- 14h35 à 15h30 A Rochefort, départ des concurrents

- 15h51 Arrivées des concurrents à La Baule: 15h51 Clermont-Tonnerre, 15h56 Nouvel, 15h56 Arnoux, 15h58 Puget, 16h10 Palayret, 16h13 Bajac, 16h13 Hermann, 16h16 Massot, 16h16 André, 16h18 Meccas, 16h18 Montigny, 16h18 Rouvre, 16h19 Lebeau, 16h21 Bimard, 16h26 Montcler, 16h32 Brévier, 16h33 Claude, 16h33 Crochet, 16h36 Cendre, 16h37 Blairon, 16h42 Rovin.

Samedi 29 août 1931 : étape La Baule Escoublac-Angers-Deauville

- 08h42 Départ de La Baule du premier concurrent, pilote Clermont-Tonnerre.

- Les 21 concurrents et les 2 suivant la coupe hors course quittent La Baule suivis du Nieuport et du Baxter.

- Le pilote Hermann (Moth60 F-AJRO) constate un problème de culbuteur après son départ d'Angers et fait demi-tour leur faisant perdre beaucoup de temps alors qu'il était en tête.

- 11h50 Départ des concurrents d'Angers

- 13h15 à 14h40 Arrivées à Deauville: De Clermont-Tonnerre puis Puget, Arnoux, Nouvel,  De Montcler?, Bajac, Massot, 28, De Rouvre, Meccas?, De Montigny, Lebeau, André?, Hermann, Cendre, Claude, De Bimard?, Brévier, Palayret, Blairon, De Rovin. Le pilote Dr Crochet n'est pas encore arrivé.

Dimanche 30 août 1931 : étape Deauville-(Tancarville Ault-Le Touquet Berck)-Orly

- 13h10 Départ de Deauville directement pour Orly

- L'escale au Touquet est annulée à cause du brouillard

- 16h30 à 17h20 Arrivée des 23 avions (2 hors course). 16h30 Brévier, 16h35 De Montcler, 16h37 De Rouvre, 16h37 De Montigny, 16h40 Hermann, 16h40 Lebeau, 16h40 Clermont-Tonnerre, 16h41 Arnoux, 16h42 Palayret, 16h42 Nouvel, 16h42 Puget, 16h43 de Bimard, 16h43 Meccas, 16h44 De Rovin, 16h45 Massot, 16h47 Bajac, 16h49 Claude, 16h50 Blairon, 16h52 Cendre, 16h58 Dr. Crochet, 18h05 André.

 
LE CLASSEMENT
1. Hubert De Rouvre (117 points, pénalités 0), 2. Arnoux (115 points, pénalités 0), 3. Puget (-3 points,  pénalités 1 section), 4. Nouvel (-4 points,  pénalités 1 section), 5. Lebeau (-7 points, pénalités 1 section), 6. Hermann (-9 points, pénalités 1 section), 7. Palayret (-15 points, pénalités 1 section), 8. Bajac (-18 points, pénalités 1 section), 9. Meccas (-23 points, pénalités 1 section), 10. Massot (-30 points, pénalités 1 section), 11. Pegulu De Rovin (-33 points, pénalités 1 section), 12. De Montigny (-35 points, pénalités 2 sections), 13. De Clermont-Tonnerre (-48 points, pénalités 2 sections), 14. Brevier (-32 points, pénalités 3 sections), 15. De Bimard (-37 points, pénalités 3 sections), 16. André (-49 points, pénalités 4 sections), 17. Cendre (-60 points, pénalités 3 sections), 18. Claude (-49 points, pénalités 4 sections), 19. De Montcler (-39 points, pénalités 5 sections), 20. Dr. Crochet (-93 points, pénalités 5 sections), 21. Blairon (-118 points, pénalités 7 sections)

Les prix suivant furent ainsi attribués : Celui de la Coupe Dunlop pour la première année de compétition à De Rouvre, qui peut la garder jusqu’à la seconde compétition et en plus la somme de 100 000 Francs repartie comme suit 1erprix 20 000 Francs à de Rouvre ; 2nd prix 12 000 francs à Arnoux ; 3ème prix 8 000francs à Puget ; 4ème prix 7 000 francs à Nouvel ; 5ème prix 6 000 francs à Lebeau ; 6ème Prix 2 000 francs à Hermann ; 7ème prix 2 000 francs à Palayret ; 8ème prix 1 000 francs à Bajac ; 9ème prix 1 000 francs Meccas ; 10ème prix 1 000 francs à Massot ; 11eme Prix 1 000 francs à Rovin.

Tous les concurrents à partir du sixième reçurent en plus un prix de 2 200 Francs chacun. De nombreux autres prix ont aussi été accordés par des municipalités, des chambres de commerce, des aérodromes, des villes visitées pendant le Tour.

 Extraits d'articles tirés du magazine Flight du 04 et 11 Septembre 1931 / traduit par Passionsdesavions.blogspot.fr

Dimanche 26 JUILLET 1936 : COUPE DES DAMES

1ère coupe des Dames organisée par la section féminine de l'Aéro-Club de France. L'aviatrice qui l'aura remportée 3 fois sera gagnante définitive. Elle consiste en une épreuve de régularité (vitesse la plus voisine de celle imposée à son avion) entre Orly et les Sables-d'Olonne.

LES PARTICIPANTS

pilote Mme Goutte

Caudron C.282 : pilote Mlle Nicolas

pilote Mlle Renaud (n'a pas pu participer) 

pilote Mme Claire Roman (n'a pas pu participer) 

LES EPREUVES

 

Dimanche 26 Juillet 1936:

10h22 : Départ d'Orly de Mme Goutte

10h24 : Départ d'Orly de Mme Nicolas

12h56 : Arrivée aux Sables d'Olonne de Mme Goutte

13h42 : Arrivée aux Sables d'Olonne de Mme Nicolas

LE CLASSEMENT DEFINITIF

La vainqueur est Mme NICOLAS (moyenne 121,515 km/h pour une moyenne visée de 134,625 km/h), 2. Mme Goutte (moyenne 156,428 km/h pour une moyenne visée de 176 km/h.

03 et 04 OCTOBRE 1936 : COUPE DREYFUS

Coupe organisée par l'Aéro-Club de France. Elle est ouverte aux monoplaces et biplaces légers munis d'un moteur de cylindrées maximales de 2 litres. Elle est composée d'une épreuve de consommation (la plus longue durée en vol avec 5 litres de combustibles), d'une épreuve de rapidité de montée à 1500 mètres, une épreuve de lenteur de descente, d'une épreuve d'atterrissage et d'une course de 50 kms en circuit. L'entrée du terrain est gratuite.

LES PARTICIPANTS

SFCA Peyret-Taupin : pilote Mme Claire Roman (abandon)

SFCA Peyret-Taupin F-AONX : pilote Clément

SFCA Peyret-Taupin : pilote Mignen

Sfan-2 : pilote Michel Doré

Sfan-2 : pilote Ridray

Sfan-2 : pilote Guy Bart

Sfan-4 : pilote Blaizy

Farman F.450 Moustique : pilote J. Burtin (abandon)

?? : (pas présent)

?? : (pas présent)

LES EPREUVES

 

Samedi 03 Octobre 1936 :

- Vérification des avions

- Epreuve de qualification : passage d'un obstacle de 8m à 250m du pieds de l'obstacle

Dimanche 04 Octobre 1936 :

- Epreuve de vitesse sur 50 km : 1. Burtin (26min 38s, moyenne 112,640 km/h), 2. Clément (28min 41s, 110,400 km/h), 3. Ridray (29min 9s, moyenne 102,445 km/h), 4. Roman (30min 30s, 98,360 km/h), 5. Doré (30min 45s, 97,560 km/h), 6. Lignel (31min 2s, 96,675 km/h), 7. Blazy (32min 3s, 93,603 km/h), 8. Bart (32min 29s, 92,355 km/h)

 

- Epreuve facultative de démarrage au sol et en vol : 1. Burtin (seul concurrent à faire l'épreuve en vol)

 

- Epreuve de consommation (durée avec 5 litres d'essence) : 1. Ridray (01h 10min 22s), 2. Doré (01h 03min 33s), 3. Bart (55min), 4. Clément (40min 55s), 5. Lignel (39min 39s), 6. Blazy (37min 24s), 7. Roman (33min 34s), 8. Burtin (26min 36s)

- Epreuve de montée rapide et descente lente: 1. Ridray (montée 17min 40s, descente 14min 30s), 2. Clément (18min 37s, 11min 15s), 3. Doré (20min, 12min 45s), 4. Blazy (24min 15s, 09min 30s), 5. Bart (27min 45s, 13min 45s), 6. Lignel (28min 15s, 11mni 50s)

Durant cette épreuve, Roman (montée 19min 10s, descente 06min 30s) cassa son train d'atterrissage et Burtin cassa sa manette de gaz durant la montée ont du abandonner. Burtin fit cependant, après réparation, un deuxième essai hors concours (montée 20min, descente 10min 15s).

LE CLASSEMENT DEFINITIF

Le vainqueur est RIDRAY (0,070). 2. Doré (0,0657), 3. Bart (0,059), 4. Blazy (0,0479), 5. Clément (0,045), 6. Lignel (0,0400997), Non classé Roman et Burtin.