COUPES MICHELIN

Mise à jour : 22/12/2020

| 1933 | 1934 | 1935 | 1936 |

La Coupe Michelin a été fondée en 1908 pour être gagnée par l'aviateur ayant accompli le plus long vol sans escale. La 1ère a été remportée par Wilbur Wright au Mans avec un vol de 123,200 kilomètres en 02h 18m 33s. C'est une épreuve internationale pouvant être couru dans tous les pays de la Fédération Aéronautique Internationale. En 1914, elle se transforme en Tour du pays avec plusieurs escales. En 1922, une nouvelle coupe est ouverte pendant 5 ans, entre le 1er juillet et le 30 juin de l'année suivante, toujours au format Tour de France avec 15 escales. En 1925 apparait une coupe Michelin pour les militaires. C'est en 1933 qu'elle apparait à Orly.

1ère Coupe Michelin à Orly, organisée par l'Aéro-Club de France. La coupe est attribuée au pilote ayant réalisé la plus grande vitesse commerciale (200 km/h minimum) sur le parcours en étoile Paris Orly-Bordeaux Teynac-Paris Orly-Marseille Marignane-Paris Orly-Clermont Ferrand Aulnat-Paris Orly soit 2902 km. Elle est aussi appelée la coupe "le Circuit en étoile".

LES INSCRITS ET PARTICIPANTS

Farman 359 (moteur Gipsy 135cv) : pilote Maurice Finat

Hanriot 131 (moteur Gome-Rhône 600cv) : pilote Marcel Haegelen

Spad 918 (moteur Hispano-Suiza 500cv) : pilote Louis Massotte

Morane 234 (moteur Hispano-Suiza 230cv) : pilote Michel Détroyat

Dewoitine 272 (moteur Hispano-Suiza 400cv) : pilote Marcel Doret

pilote Charles de Verneilh (n'a pu participer)

pilote Farbos (n'a pu participer)

LES TENTATIVES

Mercredi 18 octobre 1933

- 03h14 Départ d'Orly de Finat

- 05h45 à - Escale à Marseille de Finat

- 09h00 à 09h05 Escale à Orly de Finat

- 11h33 à 11h34 Escale à Bordeaux de Finat

- 13h35 à 13h45 Escale à Orly de Finat (ravitaillement)

- 15h20 à - Escale à Clermont-Ferrand de Finat

- 16h46 Arrivée à Orly de Finat en effectuant le parcours en 13h 31m 29s à une vitesse moyenne de 214,500 km/h

1933

- 1 tentative de Massotte qui doit abandonner.

- Haegelen n'a pu prendre le départ au cours de ses 2 tentatives à cause du mauvais temps.

 

28 octobre 1933

- Le pilote Charles de Verneilh venant de Tunis pour faire une tentative, doit s'arrêter à Dijon à cause du mauvais et ne peut prendre le départ avant la date limite.

- Le pilote Farbos venant de Mont-de-Marsan doit lui s'arrêter à Poitiers à cause du mauvais et ne peut prendre le départ avant la date limite.

Mardi 31 octobre 1933 : Orly-Bordeaux-Orly-Marseille-Orly-Clermont Ferrand-Orly

- 06h54 Départ d'Orly de Massotte

- 08h47 à 09h02 Escale à Bordeaux de Massotte

- 10h55 à 11h09 Escale à Orly de Massotte

- Au lieu d'aller jusqu'à Marseille, il se pose à Roanne suite à une panne technique.

- 16h00 Arrivée à Orly de Massotte. Son retard étant trop important, il déclare abandonner sa tentative.

- Départ de Villacoublay de Détroyat où est parqué son avion

- Ne trouvant pas l'aérodrome d'Orly dans le noir dont le balisage n'était pas allumé, il se pose au Bourget.

- Après avoir prévenu Orly de son arrivée, il part du Bourget.

- 05h51 Départ d'Orly de Détroyat

- 08h00 à 08h06 Escale à Bordeaux de Détroyat

- 09h58 à 10h11 Escale à Orly de Détroyat

- 12h44 à 12h52 Escale à Marseille de Détroyat

- 15h38 à 15h48 Escale à Orly de Détroyat (ravitaillement)

- 17h13 à 17h15 Escale à Clermont-Ferrand de Détroyat

- 18h53 Arrivée à Orly de Détroyat après avoir effectué cette dernière étape de nuit. Il réalise ce parcours en étoile en 13h 2min 25s à une vitesse moyenne de 222,537 km/h.

LE VAINQUEUR

La coupe est gagnée par Michel DETROYAT (vitesse moyenne 222,537 km/h)

Mêmes règles que les années précédentes. De nombreuses voix s'élèvent pour critiquer le fait qu'en cette période de l'année, il est très difficile d'effectuer le parcours entièrement de jour.

LES INSCRITS ET PARTICIPANTS

- pilote Guy De Châteaubrun

- pilote Delmotte

- pilote Puget

Caudron 450 :  pilote Détroyat

- pilote Maurice Arnoux

Caudron C.660 Rafale : pilote Yves Lacombe

- pilote Maryse Hilsz

- pilote Hélène Boucher

LES TENTATIVES

28 septembre 1934 : Orly-Bordeaux-Orly-Marseille-Orly-Clermont Ferrand-Orly

- 06h37 Départ d'Orly de Lacombe

- 08h41 Arrivée à Bordeaux de Lacombe qui doit abandonner à cause de problèmes moteur.

27? octobre 1934 : Orly-Marseille-Orly-Bordeaux-Orly-Clermont Ferrand-Orly

- 06h02 Départ d'Orly d'Arnoux et de Puget

- Puget se pose au camp d'Avord suite à une panne. Il abandonne et rentre sur Orly

- 08h29 à 08h36 Escale à Marseille d'Arnoux

- 10h53 à 11h00 Escale à Orly d'Arnoux

- 11h45 Arnoux fait demi-tour suite à une fuite d'huile et abandonne.

31 octobre 1934 : Orly-Bordeaux-Orly-Marseille-Orly-Clermont Ferrand-Orly

- 06h36 Départ d'Orly de Châteaubrun

- Châteaubrun abandonne entre Poitiers et Angoulême à cause d'une rupture de la tuyauterie d'essence

- Les autres pilotes devaient faire une tentative ce jour mais suite au mauvais temps, ils ne sont pas partis.

LE VAINQUEUR

Aucun gagnant cette année.

Mêmes règles que les années précédentes sauf que les départs de peuvent avoir lieu avant le lever du soleil et les atterrissages après le coucher du soleil.

LES INSCRITS ET PARTICIPANTS

Caudron C.660 Rafale : pilote Maurice Arnoux

Caudron C.430 : pilote Capitaine Durandeau

Percival E.1 Mew Gull G-ACND : pilote Guy De Châteaubrun

LES TENTATIVES

11 septembre 1935

- 06h42 Départ d'Orly de Durandeau

- 09h03 à 09h05 Escale à Marseille de Durandeau

- 11h20 Arrivée à Orly de Durandeau, il abandonne suite à des soucis d'hélice.

02 octobre 1935

- 07h01 Départ d'Orly d'Arnoux

- Arnoux fait demi-tour et abandonne à cause du mauvais temps sur le trajet

- 07h05 Départ d'Orly de Durandeau

- Durandeau fait demi-tour et abandonne à cause du mauvais temps sur le trajet

06 octobre 1935

- 06h02 Départ d'Orly d'Arnoux

- 08h08 à 08h09 Escale à Marseille d'Arnoux

- 10h19 à 10h25 Escale à Orly (ravitaillement)

- 11h36 à 11h39 Escale à Clermont-Ferrand

- 12h47 à 12h50 Escale à Orly

- 14h33 à 14h35 Escale à Bordeaux d'Arnoux

- 16h09 Arrivée à Orly d'Arnoux (vitesse moyenne 286,853 km/h)

27 octobre 1935

- 06h43 Départ d'Orly de Châteaubrun

- 08h20 à 08h24 Escale à Bordeaux de Châteaubrun

- Durant son vol retour sur Orly, De Châteaubrun doit sauter en parachute de son avion qui se met en vrille. L'avion s'écrase dans un bois et Châteaubrun atterrit sans encombre à Mouthiers-sur-Boeme près d'Angoulême.

LE VAINQUEUR

La coupe est gagnée par Maurice Arnoux (vitesse moyenne 286,853 km/h)

Mêmes règles de précédemment mais la vitesse minimum est de 300 km/h.

LES INSCRITS ET PARTICIPANTS

Caudron C.685 Super Rafale : pilote Maurice Arnoux

LES TENTATIVES

14 août 1936

- 09h21 Départ d'Orly d'Arnoux

- 11h12 à 11h14 Escale à Marseille d'Arnoux

- 13h à 13h07 Escale à Orly d'Arnoux

- 14h02 à 14h03 Escale à Clermont-Ferrand d'Arnoux

- 15h07 à 15h17 Escale à Orly d'Arnoux (ravitaillement)

- 16h47 à 16h55 Escale à Bordeaux d'Arnoux

- 18h16 Arrivée à Orly d'Arnoux (vitesse moyenne 325,208 km/h)

LE VAINQUEUR

La coupe est gagnée par Maurice ARNOUX (vitesse moyenne 325,208 km/h).

La Coupe Michelin n'est pas reconduite. A noter la mort d'Etienne Michelin le 30 décembre 1936 dans un accident de voiture et qui décernait la coupe chaque année.

 
 
 
 

Cliquez sur les mots en gras ou soulignés pour accéder à un dossier plus complet

Tous les articles de journaux ont été récupérés auprès de Gallica / BnF (sauf autre indication)

/!\ En cas de recopiage d'informations, merci de respecter mon travail en citant la source ou le lien /!\

AEROPORT-PARIS-ORLY.COM Chronique d'un aéroport

SITE PERSONNEL

Copyright © Février 2019 Jean-Charles DAYOT