entre 1940 et 1944

Une tour de contrôle est construite par les allemands.

28 août 1944

Les P-47 du 50th Fighter Group arrivent et utilisent un camion comme contrôle radio. Ils utilisent la fréquence 6440 Kc/s.

08 SEPTEMBRE 1944

Le matériel de communication pour réparer la Tour de contrôle arrive.

15 SEPTEMBRE 1944

La Tour de contrôle est réparée et équipée au moment du départ du 50th Fighter Group à 11h00. La fréquence 4465 Kc/s est utilisée pour l'approche.

JANVIER 1945

Construction d'une nouvelle tour de contrôle près des pistes. Construite en acier et d'une hauteur d'environ 150 mètres. Une petite maison en brique adjacente est ré-habilitée pour fournir des billets au personnel travaillant dans la tour. Une conduite d'eau est ajoutée le long de la tour pour fournir des toilettes et de l'eau. Les américains installent aussi un radar mobile sur une remorque. 

29 JUIN 1949 : Bâtiment indéterminé visible sur carte IGN

16 JUIN 1951 : Tour de contrôle améliorée visible sur carte IGN

tour_1945.jpg

195_

Construction de la nouvelle tour de contrôle (en béton)

03 OCTOBRE 1954 : Tour de contrôle visible sur carte IGN

2014

Le bas est toujours utilisé par les services techniques d'ADP.

2015

Les étages sont démontés car trop fragile.

Photo-Originale-Des-Annees-50-Tour-De-Co

1/1

JUIN 1964

Début construction de la nouvelle tour de contrôle

10 MARS 1966

Inauguration de la nouvelle tour de contrôle. Elle est haute de 52 mètres avec 10 étages. La vigie a une surface de 50 m2. La coupe horizontale de la tour se présente comme un carré jusqu’au 8ème étage, puis sous forme dodécagonale aux deux derniers étages. Le 9ème étage accueille la salle IFR (2 x 50 m2), tandis que le 10ème étage héberge la salle de contrôle et la vigie. Au dessus se trouvent le radar-sol ainsi que des antennes et des équipements techniques.

Côté décor, le fût de la tour est habillé de murs-rideaux équipés de panneaux « murcolor » assortis aux façades de l’aérogare Sud. Un habillage inspiré des rectangles de couleurs primaires du peintre Mondrian auquel Yves Saint
Laurent rendra hommage dans une de ses collections en 1965.

Elle est inaugurée par le ministre de l'équipement et des transports Edgard Pisani et André Bettencourt, secrétaire d'Etat aux transports.

Témoignage d'Henri Planteligne: "Je me souviens de son inauguration, Jeune minot sortant de l'école et prenant un poste de premier contrôleur d'approche, j'allais côtoyer des personnes qui avaient fait la guerre, soit comme pilotes, soit comme navigateurs. L'un d'eux, ancien pilote de la Royal Air Force avait escorté les bombardiers venus déverser leur "cargaison" sur La gare de Juvisy-sur-Orge pour la rendre inexploitable ! Il aurait pu devenir commandant de bord, mais avait choisi la Navigation Aérienne. Un autre par contre, d'origine alsacienne, avait été pilote dans la Luftwaffe !..." [extrait du livre "Aéroports de Paris, une aventure humaine"]

de MAI 1998 à ? 1998

La tour de contrôle est recouverte sur chaque face, d’une image de footballeurs pendant la coupe du monde de football en France. L'auteur est encore Thierry Baratoux.

FÉVRIER 2017

Début des travaux de la vigie de la Tour de Contrôle.

MARS 2018

La Nouvelle vigie de la tour de contrôle est opérationnelle.

SEPTEMBRE 2020

Le radôme et l'ancien radar seront retirés.

tour091109b.jpg

1/1

1/1

1/1

REPORTAGE

LES TOURS  DE CONTROLE

/!\ En cas de recopiage d'informations, merci de respecter mon travail en citant la source /!\

AEROPORT-PARIS-ORLY.COM Chronique d'un aéroport

SITE PERSONNEL

Copyright © Février 2019 Jean-Charles DAYOT